Dans le comportement sismique des constructions en maçonnerie, les planchers ont le rôle fondamental de transférer les actions horizontales aux murs, en exerçant également une fonction de contrainte et d’ancrage. Les planchers en bois, en acier et en briques de ciment répandus dans tous les bâtiments anciens présentent souvent des limites structurelles liées à la détérioration des matériaux, à l’action sismique et aux changements de destination d’usage qui mettent à risque la rigidité et donc la capacité de transmettre les forces sismiques.